Entre l’odeur des olives et des tambours, le fruit le plus précieux d’Andalousie pousse; témoin de l’histoire du sud et protagoniste du régime méditerranéen.

Le soleil de Baena et l’effort des générations de Cordoue sont le pain qui nourrit l’olivier, car lorsque nous parlons d’huile, nous ne faisons pas seulement référence à la nourriture. C’est pourquoi l’UNESCO le reconnaît comme patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

L’Andalousie est le berceau de l’huile d’olive. Ses vastes champs d’oliviers font du sud de l’Espagne le plus grand producteur du pays, puisque 80% du total voient la lumière dans les terres andalouses.

LA COOPÉRATIVE. DU CHAMP À LA CAVE.

La Cooperativa Olivarera Nuestra Señora de Guadalupe est née au rythme des colibris et colinegros, située à Baena et équipée de tout le nécessaire pour transporter l’huile d’olive du champ au garde-manger.

Après la récolte des fruits, l’olive subit un processus de nettoyage et est stockée dans 24 trémies en attente d’être broyée dans les 24 heures.

Dans la coopérative, nous avons quatre lignes de broyage et deux marteaux pour chacun d’eux. Une fois l’olive broyée, la pâte atteint les mélangeurs puis va dans le décanteur puis dans les centrifugeuses verticales, où une deuxième et première extraction est effectuée selon le type d’EVOO. Enfin, l’huile arrive dans les caves pour son conditionnement ultérieur avant d’atteindre les cuisines des grands-mères andalouses.

DÉNOMINATION D'ORIGINE

Au cœur de l’Andalousie, entre champs fertiles et villages blancs, se trouve la région d’appellation d’origine de Baena; où l’olive pousse dans un environnement unique sous le soleil du sud.

Les huiles Olivarera ont l’Appellation d’Origine par le Conseil de Régulation, qui a un Comité de Qualification qui a pour fonction de réglementer le Contrôle Qualité et la Certification de l’huile.

Dans les archives du DO de Baena, 8 termes municipaux sont inscrits: Doña Mencía, Luque, Nueva Carteya, Zuheros, Albendín, Castro del Río, Cabra et Baena; tout au sud de la province de Cordoue, entre la campagne et les contreforts avec la chaîne de montagnes subbétique.

Seules les huiles d’olive vierge extra certifiées seront celles qui auront les contre-étiquettes ou les scellés de contrôle apposés par le Conseil de réglementation après avoir passé les contrôles de qualité et d’origine.

Bref, c’est une qualité accréditée depuis longtemps avec des racines à l’origine de Baena et qui est aujourd’hui supervisée par l’Appellation d’Origine et son Conseil Régulateur.

ENGAGÉ POUR L'ENVIRONNEMENT

La Olivarera Ntra. Sra. De GUADALUPE maintient un solide engagement envers l’environnement, en prenant soin de son environnement et en établissant un plan de gestion des déchets où l’eau utilisée pour laver les olives est purifiée pour être ensuite rejetée dans la voie navigable publique.

De même, la feuille d’olivier et l’alperujo sont envoyés à notre déchetterie. De l’alperujo, nous obtenons de l’huile de grignons pour sa commercialisation. La feuille d’olivier, la fosse et le marc sont brûlés pour produire de l’électricité en contrôlant les émissions de monoxyde de carbone (CO) et de particules.

NOS PRIX

Notre huile a:

  • Médaille d’argent du Conseil de Régulation de l’Appellation d’Origine Baena dans les années 1992, 1994, 1995, 1997, 2005, 2008, 2011.
  • Médaille d’argent au concours international de Montoro des années 1994 et 1996.
  • Médaille d’or du Conseil Régulateur de l’Appellation d’Origine Baena années 1996, 2000, 2004, 2009 et 2010.
  • II Prix du concours international du Conseil oléicole international 2002.
  • Deuxième prix du ministère de l’Agriculture modalité des huiles vertes douces année 2004.
  • Premier prix Fruits mûrs, Conseil provincial de Cordoue 2010.